Le drame de l’homme occidental

vient de ce qu’il se sent séparé de l’univers.

Aussi longtemps que l’esprit est coupé en deux, la vie est un conflit, tension, frustration et désillusion perpétuels.

La souffrance est entassée sur la souffrance, la peur sur la peur et l’ennui sur l’ennui. (…)

Si je me sens dissocié de mon expérience et du monde, je concevrais ma liberté comme ma capacité à m’imposer au monde et la fatalité comme la capacité du monde à s’imposer à moi.

Alan Watts : Eloge de l’insécurité

 

Publié dans Alan Watts | Laisser un commentaire

Magique

SunNasa

Nasa

Publié dans Espace | Laisser un commentaire

Si tu recherches la vérité

Tu dois posséder une qualité plus essentielle que toutes les autres.

-Je sais. Une irrésistible passion pour la Vérité.

-Non la volonté d’admettre, en tout temps, que tu as peut être tort.

Anthony de Mello

 

Publié dans Anthony de Mello | Laisser un commentaire

Comment la relation disciple guru est-elle apparue ?

 

Toutes les religions constituées se fondaient à l’origine sur la philosophie pérenne qu’il existe un fondement, à la fois tout être et non être, quelque chose qui n’est pas une chose et dont tout a jailli.

Mais quand les enseignements originels ont commencé à être conceptualisés, interprétés et énoncés par les ignorants, lesquels ne pouvaient que s’appuyer sur leur compréhension limitée de la vérité originelle, une immense distance est venue séparer l’homme de Dieu.

Cette Séparation entre l’homme et Dieu est apparue parce que, dans ces interprétations de la vérité originelle, l’individu et Dieu ont tous deux été conceptualisés et considérés comme des entités. Et cette séparation a créé une sorte de hiérarchie spirituelle dont l’entité suprême était Dieu. Entité divine, certes, mais néanmoins entité, à qui l’individu devait adresser toutes ses prières et formes d’adoration s’il voulait obtenir ce qu’il ou elle désirait.

Par ailleurs, cette brèche que constituait la séparation entre l’homme et Dieu, il fallait bien la combler. C’est ainsi que de nombreux intermédiaires prirent place entre l’homme et Dieu, alimentant le concept qu’aucun individu ne pouvait atteindre Dieu sans l’intercession de ces intermédiaires.

Comme il existait différentes interprétations de la vérité originelle, des sectes et des sous sectes finirent par se former, chacune dotée d’un chef religieux qui devint guru. Ce chef religieux jouissait d’un immense pouvoir sur les membres du groupe, un pouvoir qui dépassait largement celui de la loi. La loi ne s’appliquait qu’aux choses de ce monde, mais le prétendu pouvoir de ces chefs religieux s’étendait bien au delà de ce monde, d’où toutes les iniquités, défaillances et terribles événements qui se sont produits au nom de la religion.

La question se pose donc : « Comment se fait il qu’ici et là apparaissent de faux esprit aussi effroyables, à l’origine de tant de dégâts nuisant à la religion ? » William Law nous fournit la réponse :  » Ces hommes se sont tournés vers Dieu sans s’être d’abord détournés d’eux mêmes »

 

Ramesh S. Balsekar, L’appel de l’être.

Publié dans Ramesh S. Balsekar | Laisser un commentaire

Comment devenir une authentique contrefaçon

 

Voilà, nous avons vendu la mèche. Le secret, c’est que vous, votre « petit moi » qui est « venu au monde » et vit provisoirement dans un sac de peau, vous n’êtes qu’une supercherie, un canular.

En réalité, aucun élément, aucun détail de notre univers n’étant séparable du tout, le seul véritable Vous, votre Moi, c’est le tout.

Dans le reste de ce livre, nous allons essayer d’expliquer cela assez clairement pour que vous le compreniez, certes, mais aussi pour que la réalité vous en soit sensible. Pour commencer, il faut savoir, aussi clairement que possible, comment la supercherie se monte.

Alan Watts : The Book on the taboo against knowing who you are. Le Livre de la sagesse, savoir qui nous sommes.

 

Publié dans Alan Watts, Uncategorized | Laisser un commentaire

Il nous faut construire un monde

entièrement autre – un monde différent du monde actuel avec ses conflits, ses manies, sa concurrence, sa brutalité, sa violence, son absence de tout scrupule.

Il est aisé de voir que les idéologies jouent un rôle immense dans la vie de l’homme, et cela dans le monde entier. Ces idéologies contribuent à établir des divisions parmi les humains, favorisant la formation de groupes – démocrate ou républicain, la gauche ou la droite et ainsi de suite -, elles élèvent des murailles entre les gens et de par leur nature même ces idéologies deviennent des « autorités ». Ceux qui prennent le pouvoir grâce à elles tyrannisent les autres soit démocratiquement, soit avec un total manque de scrupule ; tout cela est à observer dans le monde entier. Les idéologies, les principes et les croyances ne se contentent pas de répartir les hommes en groupes, mais ils empêchent véritablement la coopération ; et c’est pourtant de cela que nous avons besoin ici-bas, de coopérer, de travailler ensemble, d’agir ensemble – et non pas de vous voir agir d’une façon parce que appartenant à un groupe, tandis que moi, j’agis différemment, parce que appartenant à un autre. La division se produit inévitablement dès l’instant où vous vous abandonnez à une idéologie particulière – que ce soit celle du communiste, du socialiste, du capitaliste, et ainsi de suite. Quelle que soit cette idéologie, par force elle sépare et engendre des conflits.

Un idéologue n’est pas un homme sérieux, il ne voit pas les conséquences de son idéologie. Par conséquent pour être véritablement sérieux, il faut rejeter totalement et complètement toutes ces divisions religieuses et nationalistes. Il faut nier absolument tout ce qui est faux, et peut-être que par la suite il pourra se faire jour une possibilité d’être véritablement et réellement sérieux. Il nous faut construire un monde entièrement autre – un monde différent du monde actuel avec ses conflits, ses manies, sa concurrence, sa brutalité, sa violence, son absence de tout scrupule.

Seul un esprit religieux est un esprit véritablement révolutionnaire ; il n’existe aucun autre esprit révolutionnaire, celui qui prétend à ce nom, qu’il soit de 1 extrême gauche ou du centre, il n’est pas révolutionnaire. L’esprit qui se colle l’étiquette de gauche ou de centre ne vise qu’un fragment de la totalité, bien plus, il se brise, se fragmente en différentes parties ; ce n’est pas là le fait d’un esprit véritablement révolutionnaire. L’esprit vraiment religieux – dans le sens profond de ce mot – est, lui, véritablement révolutionnaire, parce qu’il est au-delà de la gauche, de la droite et du centre.

Publié dans Krishnamurti | Laisser un commentaire

Sourire

«Ne devenez rien de spécifique. Même l’Illumination signifie devenir quelque chose. Soyez ce que vous êtes. Pas d’étiquette. Pas de marque. Les marques sont pour les choses.
Quand vous rejetez les notions d’esclavage et de Liberté, le sourire apparaît.
Un Maître vous libère de toute activité, de tout concept et de tout fardeau.
Quiconque vous dit de faire ceci ou cela ne devrait pas être appelé un Maître, mais un bourreau. »

 H.W.L Poonja

Publié dans Poonja | Laisser un commentaire